Intégration Motrice Primordiale®

Je travaille avec l’intégration des réflexes archaïques et posturaux (méthode Masgutova) depuis 2007, il s’agissait d’un module de cours important dans mon cursus de consultante en éducation kinesthésique. Trouvant cette approche particulièrement intéressante et efficace, j’ai voulu en savoir plus sur le sujet. Comprendre pourquoi les réflexes ne s’intègrent pas toujours comme ils le devraient et viennent parasiter le fonctionnement naturel de chacun.

Je me suis alors formée au RMT avec le Dr Blomberg et Moira Dempsey en 2011et je suis certifiée en IMP depuis avril 2013 après avoir suivi le cursus de formation IMP avec Paul Landon. M. Landon a réalisé un énorme travail de synthèse de tout ce qui existe au niveau mondial sur l’intégration des réflexes. J’y ai donc revu la méthode Masgutova et le RMT et y ai appris de nouveaux moyens d’intégration très intéressants et ludiques.

 

Le petit enfant se construit grâce à des mouvements réflexes. Ces réflexes sont observés chez le nouveau-né pour s’assurer qu’il n’y a pas de problème neurologique et que le tonus musculaire est bon. Puis, dans les premiers mois de vie, les réflexes s’intègrent les uns après les autres pour laisser place aux mouvements volontaires. On parle pour ces réflexes de l'alphabet du mouvement...

  

Il arrive que des réflexes ne s’intègrent pas ou qu’ils réapparaissent en réaction à un stress, à un « danger », ce qui est normal, les réflexes sont là pour ça, tout au long de notre vie. Ils doivent par contre de nouveau laisser place au mouvement volontaire une fois le stress passé, le « danger » écarté (si je tombe, je m'agrippe sans y réflechir, c'es une réaction à un stress, à un danger, il s'agit bien d'un fonctionnement réflexe. Lorsque c'est passé je ne continue pas à m'agripper à tout ce que j'ai entre les mains , par contre un résidus de ce réflexe peut rester actif et être, par exemple, à l'origine de douleurs chroniques, de difficultés de coordination...). Si des réflexes restent présents, actifs, ils risquent de parasiter le fonctionnement volontaire et d’entrainer des difficultés plus ou moins importantes et cela au niveau physique, émotionnel et/ou intellectuel.

 

http://www.reflexes.org/origines-IMP