Séances individuelles

Elle vous permet de cibler vos objectifs et d’avancer dans cette direction de façon beaucoup plus efficace à l’aide de mouvements spécifiques.

Imaginez un marathonien qui aurait une épine dans le pied (le blocage). La solution n’est ni de lui montrer ni de lui expliquer pendant des heures comment courir, il le sait déjà et bien qu'il en ait le potentiel, cela ne change rien, il n’y arrive pas mieux (effort) ! Par contre si vous cherchez (observations), trouvez et retirez l’épine(mouvements spécifiques), très rapidement il va pouvoir exploiter ce potentiel, s’entrainer efficacement et courir de mieux en mieux ! (atteindre son objectif avec aisance)

Voici quelques exemples pour lesquels il en va de même :

Le stress, le manque d’énergie, les difficultés scolaires en général, les performances sportives, l’estime de soi, la communication, l’organisation, la concentration, l'énurésie, problème de mobilité…

Si vous souhaitez que quelque chose change dans votre vie, je ferai de mon mieux pour vous accompagner.

 

Déroulement

Chaque séance comporte plusieurs parties :

  • Une discussion sur ce qui vous amène à consulter.
  • Un bilan du niveau d'intégration des réflexes archaïques.
  • La pratique de mouvements dont le choix est fait en fonction du bilan et de l'objectif.
  • L'observation des changements et le choix de 2 ou 3 mouvements à faire à la maison chaque jour jusqu'à la prochaine séance afin d'ancrer les changements sur le long terme.


Exemples

Réflexe d'agrippement

Observation de ce réflexe : lorsque l'on pose un doigt dans la paume du bébé, il agrippe fortement au point que l’on peut quasiment le soulever.

Ce réflexe permet au bébé, de façon involontaire d’attraper ce qui l’entoure, dès lors que c’est en contact avec sa paume.

Si ce réflexe reste actif au-delà de 12 mois (environ), voici ce que l’on peut observer :

- mauvaise écriture : en effet la prise du stylo dans la main va provoquer la fermeture de tous les doigts, une impossibilité à tenir le stylo entre le pouce et l’index et donc une écriture qui demande des efforts, qui n’est pas régulière…

- beaucoup de tensions pour essayer de

tenir comme il faut !!!

- problème de comportement : enfant qui en jouant agrippe au lieu d’attraper. Il peut alors être rejeté par les autres et avoir l’image d’un enfant agressif…

- enfant qui ne mange pas proprement : en effet il va tenir sa fourchette comme un bâton, c’est alors moins facile d’être adroit et précis …

 

 

 

Réflexe spinal de Galant

Observation de ce réflexe : lorsque l'on stimule un côté de la colonne vertébrale, tout le corps se fléchi de ce côté.

Ce réflexe permet au bébé, de façon involontaire, d’être actif dans le processus de la naissance. Par la suite, il permet entre autre au bébé de se retourner du dos sur le ventre.

Si ce réflexe reste actif au-delà de 9 mois (environ), voici ce qu’il peut entrainer :

- incapacité à s’asseoir correctement et tranquillement : pieds sous les fesses, tortillements et bougeotte dus à la présence de ce réflexe.

- problème de concentration possible car le contrôle des mouvements involontaires diminue la capacité d’attention.

- difficultés de coordination : ce réflexe participe à la bonne communication entre le haut et le bas du corps

- énurésie, hyperactivité, dos sensible, peuvent également trouver leur origine dans la non intégration de ce réflexe. Cette non intégration peut également contribuer aux problèmes de dos

Imaginez les difficultés pour un enfant, un jeune ou même un adulte chez qui plusieurs réflexes sont encore présents !

Ma boîte à outils

Depuis le début de ma formation Education Kinesthésique en 2005, ma boîte à outils s'enrichit, s'étoffe.

Les outils qui s'y trouvent, se complètent, s'affinent et ainsi l'utilisation que j'en fait devient plus précise et efficace.

Je vous propose ici d'en découvrir l'essentiel, ce que j'utilise au quotidien lors des séances individuelles et des ateliers.

 

IMP: Intégration Motrice Primordiale®

Je travaille avec l’intégration des réflexes archaïques et posturaux (méthode Masgutova) depuis 2007, il s’agissait d’un module de cours important dans mon cursus de consultante en éducation kinesthésique. Trouvant cette approche particulièrement intéressante et efficace, j’ai voulu en savoir plus sur le sujet. Comprendre pourquoi les réflexes ne s’intègrent pas toujours comme ils le devraient et viennent parasiter le fonctionnement naturel de chacun.

Je me suis alors formée au RMT avec le Dr Blomberg et Moira Dempsey en 2011 et je termine actuellement le cursus de formation IMP avec Paul Landon. M. Landon a réalisé un énorme travail de synthèse de tout ce qui existe au niveau mondial sur l’intégration des réflexes. J’y ai donc revu la méthode Masgutova et le RMT et y ai appris de nouveaux moyens d’intégration très intéressants et ludiques.

Le petit enfant se construit grâce à des mouvements réflexes. Ces réflexes sont observés chez le nouveau-né pour s’assurer qu’il n’y a pas de problème neurologique et que le tonus musculaire est bon. Puis, dans les premiers mois de vie, les réflexes s’intègrent les uns après les autres pour laisser place aux mouvements volontaires. On parle pour ces réflexes de l'alphabet du mouvement...

Il arrive que des réflexes ne s’intègrent pas ou qu’ils réapparaissent en réaction à un stress, à un « danger », ce qui est normal, les réflexes sont là pour ça, tout au long de notre vie. Ils doivent par contre de nouveau laisser place au mouvement volontaire une fois le stress passé, le « danger » écarté. Si des réflexes restent présents, actifs, ils risquent de parasiter le fonctionnement volontaire et d’entrainer des difficultés plus ou moins importantes et cela au niveau physique, émotionnel et/ou intellectuel.

Une autre famille de réflexes : les réflexes de vie. Contrairement aux précedents, les réflexes de vie doivent rester actifs tout au long de notre vie. Ils sont garants de notre bonne posture.

Il suffit d'observer un adulte assis par terre à côté d'un bébé de 9 mois pour vite s'apercevoir que (dans la majorité des cas) l'adulte se retrouve le dos courbé (sans même sans être rendu compte !) bien avant le bébé. le réflexe de redressement est bien présent chez l'un et ne l'est plus chez l'autre...

 

http://www.reflexes.org/origines-IMP

 

 

  

Education Kinesthésique® - Brain Gym®

Il s'agit de la base de ma formation. J'ai découvert l'observation, j'ai appris l'importance du corps dans tout ce que nous faisons, dans tout ce que nous apprenons.

Il suffit de regarder évoluer un bébé ou un très jeune enfant pour voir comment il découvre et apprend les choses avec tout son corps. En effet dès que le corps est en mouvement, tous nos sens sont en éveil, les différentes parties de notre corps sont en action et nous donnent ainsi accès tout notre potentiel.

Comment vous sentez vous après la pratique d'un sport ? et après une soirée devant le petit écran ?

L’Éducation Kinesthésique® consiste à observer où se situent les blocages dans le corps par rapport à un objectif et pratiquer quelques mouvements spécifiques (Brain Gym® ou de nombreux autres) pour retrouver un fonctionnement plus naturel et donc avec moins d'effort et plus de résultat.

Extrait du site de l'association Brain Gym® France : braingym.fr

L’Éducation Kinesthésique® est une approche éducative théorique et surtout pratique qui se propose d’aider chacun à explorer sa manière d’apprendre et à se développer. Elle se focalise sur le potentiel de la personne en utilisant le mouvement (kinesthésie).

Éducation : mise en œuvre des moyens propres à assurer la formation et le développement d’un être humain (Petit Robert 1979).

Kinesthésique : qui se rapporte à la kinesthésie (le sens du mouvement) : sensation interne du mouvement des parties du corps assurées par le sens musculaire (sensibilité profonde des muscles - proprioception), par la vision et par l’oreille interne (équilibre, labyrinthe).

L’Éducation Kinesthésique® est donc une approche éducative qui utilise des mouvements et des activités motrices et artistiques pour développer notre potentiel.

Le terme Brain Gym® lui, désigne un ensemble de 26 mouvements (les activités de Brain Gym) qui sont enseignés dans le stage d'Éducation Kinesthésique du même nom : le cours de Brain Gym® . Ce stage est ouvert à tous, en en plus des 26 activités de base de l'Éducation Kinesthésique, on y enseigne des procédures d'observation, des auto-équilibrages ainsi que les concepts de base de notre approche.

Cette approche peut être utile à beaucoup de personnes pour améliorer l’apprentissage, à l’école bien sûr, mais aussi au bureau, à la maison et dans toutes les tâches de la vie quotidienne : lecture, écriture, maths, créativité, organisation, adaptation, concentration, mémoire, comptabilité, langues étrangères, musique, passage d’examens...

Développement des compétences, amélioration de l’apprentissage, gestion du stress, optimisation des performances, tels sont les domaines d’applications de l’Éducation Kinesthésique®.

 

 

 

Jonglage au sol

Inspirée par BILL HUBERT, enseignant qui a cherché une nouvelle façon d'aider ses élèves et qui a créé Bal-A-Vis-X.

Voici ce que signifie Bal-A-Vis-X :

Bal pour "Balance" = équilibre

A pour "Auditory" = audition

Vis pour Vision

X pour eXercices

Le but est d'équilibrer, de renforcer, d'optimiser les systèmes vestibulaire, proprioceptif, visuel, auditif et tactile simultanément.

Cette activité se pratique avec des sacs de grains et des balles rebondissantes tout spécialement conçues pour bal-a-vis-x.

Sous forme de jeu où chacun avance à son rythme, cette activité développe et intègre bon nombre de compétences. En effet de combinaisons qui peuvent sembler très simples à d'autres qui parraissent très compliqués, le corps s'organise. Par exemple le mouvement des bras s'acquière petit à petit et permet de réaliser des "figures" plus complexes, sollicitant les yeux d'une autre façon pour une meilleure coopération de leur part, toutes les activités visuelles s'en trouvent améliorées. Le son émit par les balles à chaque rebond a également son importance ainsi que le rythme donné dans chaque enchainement.

les participants font un travail incroyable sur l'intégration sensorielle. Apprendre à regarder, anticiper, écouter, rester en équilibre, et se déplacer simultanément.

Les compétences visuelles s'améliorent (lecture, écriture) à mesure que les élèves suivent des yeux les balles, évaluent les distances, ils doivent coordonner les yeux et les mains pour attraper et lancer.

Lors de la lecture, les yeux des enfants vont de gauche à droite, et pour les mathématiques les yeux montent et descendent. Ces exercices préparent les yeux pour lire et écrire augmentant la coordination œil / main. Ces mouvements rythmiques créent une nouvelle prise de conscience.

Les activités rythmiques, (faire rebondir la balle sur le sol et l'attraper) améliorent l'attention auditive, la distinction des sons, la compréhension de ce qui est dit et développe une nouvelle sensibilité aux nuances de sons. Ils améliorent la capacité de mémorisation.

Le processus exige une attention réelle et crée un son rythmique quand les balles rebondissent à l'unisson et passent de main en main.

Ces combinaisons motrices stimulent et encouragent la coordination de tout le corps, boostant la durée de la concentration et l'attention.

Ces exercices stimulent le passage de la ligne médiane auditive visuelle, kinesthésique, dans les trois dimensions, avec l'utilisation du rythme et du son.

Ils augmentent l'intégration cognitive, la confiance en soi, diminuent l'impulsivité et le stress, booste les coordinations de tout le corps.

La coordination physique s'améliore, le stress et maux de tête diminue. L'enfant retrouve de l'assurance, il obtient par ce travail une amélioration de sa concentration, il comprend plus facilement les règles, tout devient plus facile, la notion d'effort est remplacé par aisance.